Le marais de Lambre

Ce marais situé au nord de notre commune (sur 4 ha) constitue aujourd’hui l’une des rares zones refuges pour la faune et la flore dans ce secteur de la Limagne.Photo aérienne du Marais de Lambre

Dès 1995, consciente de l’intérêt de ce site naturel, la LPO Auvergne (Ligue pour la Protection des Oiseaux) avec l’aide de la municipalité, s’est investie dans la restauration d’une zone humide.

Sur le plan, on voit bien les 2 fossés de drainage qui, depuis le marais de Lambre, partent à l’est, se rejoignent pour se jeter au nord dans la Rase du Marais (limite Gerzat-Ménétrol). Ce ruisseau, qu’on appelle aussi le Rif, traverse ensuite le marais salé de Saint-Beauzire (autre site naturel remarquable, classé Natura 2000) en passant sous l’autoroute. Il rejoint le Gensat au nord de Saint-Beauzire, puis le Bédat à Chappes au nord-est.

Il est évident que l’autoroute à l’est, comme la voie ferrée à l’ouest, sont des barrières écologiques fortes qui fragmentent le territoire et font obstacle à la biodiversité.
Entre ces 2 barrières, la Rase du Marais est un corridor écologique important et les fossés qui y sont reliés aussi.
Il nous faut donc être vigilants sur la qualité de ces corridors : qualité des eaux, qualité des berges qui devront être au besoin végétalisées et protégées pour jouer au mieux leur rôle.

Le marais de Lambre est labellisé Espace Naturel Sensible (ENS) d’Initiative Locale par le Conseil général du Puy-de-Dôme depuis octobre 2009.